La nouvelle Cythère  

Germaine Tailleferre
La nouvelle Cythère Philippe Ferro, chef d'orchestre
Musique des Gardiens de la Paix de la Préfecture de Police de Paris, orchestre

VOL C 332

Prix d'un CD : 5.90 €


Ecouter un échantillon de toutes les pistes :

Piste, Titre Ecouter Caddie
01. Ouverture (5:05) 0.69
 
Nouvelle Cythère
02. Prélude-Galop (4:54) 0.69
03. Scène (3:40) 0.69
04. Courante (1:53) 0.69
05. Pavane (3:01) 0.69
06. Nocturne (2:07) 0.69
07. Bucolique (1:34) 0.69
08. Alla Marcia (2:06) 0.69
09. Menuet (3:00) 0.69
10. Final (5:39) 0.69
 
Partita
11. 1. Allegretto (5:43) 0.69
12. 2. Tranquillo (2:27) 0.69
13. 3. Allegro (2:14) 0.69
 
Suite II
14. 1. Andantino (4:27) 0.69
15. 2. Andante con moto (4:06) 0.69
16. 3. Allegretto (1:30) 0.69
17. 4. Allegro (2:20) 0.69
 
18. Marche (3:57) 0.69
19. Fox (1:20) 0.69

Temps Total 1:01:06

Germaine Tailleferre et l'orchestre d'harmonie

Tout commence en 1970, l'année du cinquantenaire du Groupe des Six. Le musicologue Frédéric Robert, qui est, entre autres, le biographe de Durey, a suggéré de commémorer l'événement à Issy-les-Moulineaux. Le directeur du conservatoire est Désiré Dondeyne, ex-disciple des frères Gallon et de Tony Aubin chez qui il a collectionné les récompenses, et présentement, chef de l'orchestre d'harmonie des Gardiens de la Paix de Paris. Le programme du concert comprendra exclusivement des œuvres écrites par chacun des Six pour ce type de formation. La seule à n'avoir rien composé pour harmonie est Germaine Tailleferre. Frédéric Robert présente Dondeyne à Germaine : on se met d'accord pour une transcription de la Partita pour bois et orchestre de chambre, un ensemble de vents se substituant aux cordes. Le résultat sera triomphal ! Selon Germaine, la transcription donne à l'œuvre une vitalité nouvelle.

Deux ans plus tard, à l'occasion des quatre-vingts ans de Germaine, l'Orchestre de la Musique des Gardiens de la Paix de la Préfecture de Police de Paris met à son programme une transcription par Dondeyne de l'Ouverture pour un opéra-comique écrite en 1932. Enthousiasmée par le résultat, Germaine déclare: “Si c'était à refaire, je n'écrirais que pour orchestre d'harmonie !” “Qu'attendez-vous, lui demande t-on, pour écrire une œuvre originale ?” “Vingt ans de moins !” dit-elle, mais elle ajoutera à l'intention de Dondeyne: " J'écrirai pour vous ".

Mais dès lors, Germaine confiera à Dondeyne le soin de transcrire un certain nombre de ses œuvres symphoniques pour l'orchestre qu'il dirige. "C'est un enfant, dira Germaine, que nous faisons ensemble ! ".

Les oeuvres enregistrées ici n'ont pas toutes été transcrites du vivant de la compositrice, mais toutes l'ont été dans le respect filial de l'inspiration, pour une formation que Germaine avait jugée "pleine d'esprit et de jeunesse".

Les pièces enregistrées:

Ouverture C'est une commande de Pierre Monteux pour le concert de Noël 1932 de l'Orchestre Symphonique de Paris. Germaine ayant été sollicitée d'écrire un opéra-comique en collaboration avec Henri Jeanson, elle donne à Monteux l'ouverture qu'elle avait déjà composée. L'accueil sera inouï: le public, déchaîné, réclamera et obtiendra un bis. Rien, en effet, ne semblait mieux traduire l'inspiration au service d'une inflexible joie de vivre; avec un soupçon de mélancolie dans une courte mélopée et un appel de hautbois, pour revenir très vite à l'exubérance du rythme et de l'humour. La Nouvelle Cythère Les Ballets Russes, dans les années 20, s'étaient attaché la collaboration d'Auric, de Poulenc et de Milhaud. Diaghilev propose à son tour à Germaine Tailleferre de travailler sur une idée de ballet inspirée du Voyage de Bougainville, découvreur des civilisations mélanésiennes au XVIIIe siècle.L'Ile de Tahiti étant apparue aux marins français comme un nouveau royaume de Vénus, révélation d'un bonheur fruit de l'innocence, de la générosité et de l'amour. Malheureusement, la mort de Diaghilev ne permettra pas la réalisation du projet. Mais la partition était prête. Il suffisait... de la retrouver, de l'identifier, d'en faire la révision et l'orchestration, et, peut-être un jour, d'en monter le spectacle. L’oeuvre comporte 10 numéros. Prélude - Galop Au petit matin, un coup de canon, tiré du navire rompt le calme de l'île. La population se rassemble en courant. Après un temps de réserve, les insulaires font fête aux marins. Scène Accueil de Bougainville et de trois jeunes officiers dans la case du chef. Danse exécutée par trois jeunes filles et le fils du chef, Aotourou. Courante Le botaniste de l'expédition, le vieux Philibert, et son jeune assistant, Jean, herborisent. Aotourou suit leur manège avec curiosité. Pavane Des filles entourent Jean. Elles s'efforcent en vain de le tenter. Le crépuscule descend sur l'île. Les trois officiers et leurs compagnes dansent, à la française, une pavane. Nocturne Aotourou chasse les filles et fait comprendre à Jean qu'il croit avoir découvert que, sous ses habits d'homme, se cache en réalité une femme. Bucolique Des marins de passage entreprennent de dégager Jean. Dans la bagarre, on s'aperçoit que Aotourou avait vu juste : Jean est une femme. Philibert a ainsi déguisé Jeanne, sa collaboratrice, pour l'emmener dans l'expédition. (le caractère pastoral de la musique offre un contraste entre le calme de la nature et l'agitation des hommes). Alla Marcia - Menuet On rit, Bougainville pardonne. Mais Aotourou supplie qu'on le laisse s'embarquer pour suivre Jeanne. Celle-ci ne s'en défend pas. On habille Aotourou à la française, on enseigne à tous les Tahitiens présents à danser le menuet au clair de lune. Final L'aube est revenue. Sonnent les trompettes du départ . Les femmes sont tristes. Le Chef donne sa bénédiction à son fils et à Jeanne. Les marins partis, les femmes de l'île retournent auprès de leurs hommes qui les consolent. On retrouve avec un peu de nostalgie le calme serein du paysage. Partita pour flûte, hautbois clarinette et petit orchestre d'harmonie. Allegretto, Tranquillo, Rondo. C'est la pièce qui a révélé à Germaine Tailleferre les secrets et les vertus de l'orchestre d'harmonie. Deuxième Suite pour orchestre d'harmonie. Andantino, Andante con moto, Allegretto, Allegro. Il s'agit de la transcription de la Suite pour orchestre, dédiée à Françoise Tailleferre, fille de la compositrice, et datée de 1949. C'est une œuvre à caractère populaire, dont la fraîcheur et la délicatesse illustrent les traits permanents de la musique de la compositrice. Le titre " deuxième suite " a voulu éviter la confusion avec la Suite-Divertimento pour harmonie, antérieure à la transcription de la Suite. Marche Spécialement conçue pour l'orchestre des Gardiens de la Paix. Germaine l'avait d'abord intitulée Marche Burlesque, puis …Marche militaire ! Elle s'est par la suite contentée de Marche, ce qui n'ôte en rien à la pièce son caractère facétieux (plutôt peu militaire !). Fox Ce Fox, non daté, manifeste l'engouement de Germaine, commun aux Six, pour cette musique anglo-saxonne. Le fox-trot (pas du renard) est une danse très rythmée à deux temps. L'orchestration, due à la compositrice, réunit, flûte, saxophone soprano, saxophone alto, basson (remplacé ici par un saxophone baryton), trompette, tuba, timbale, batterie, célesta, harpe et contrebasse.

Georges Hacquard, Président de l’Association Germaine-Tailleferre