Nadia Boulanger

Nadia Boulanger



,Cliquer sur les images)

(1887-1979)

Nadia Boulanger débuta à l’âge de neuf ans l’étude de l’orgue et de la composition, encouragée par son père, le compositeur, chef d’orchestre et professeur de chant Ernest Boulanger (1815-1900), qui la confia à Louis Vierne. Entrée au même moment au Conservatoire de Paris, elle y fit une scolarité brillante, et y obtint en 1904, à l’âge de seize ans, les premiers prix d’orgue, d’accompagnement et de composition. Elle remporta en 1908 un Deuxième Second Grand Prix de Rome de composition. Nadia Boulanger était devenue dès 1903 organiste suppléante de Gabriel Fauré à l’orgue de l’Église de La Madeleine. Comme Mel Bonis, elle possédait un orgue, un Mutin-Cavaillé-Coll, qu’elle installa dès son emménagement, en 1904, dans l’appartement de la rue Ballu.

Raoul Pugno (1852-1914), le célèbre pianiste, avait pris Nadia Boulanger sous son aile, jouant notamment sous sa direction sa Rhapsodie variée pour piano et orchestre, et composant avec elle un certain nombre d’oeuvres en collaboration (dont en 1909 le superbe cycle de mélodies des Heures claires). Après la mort de Raoul Pugno, elle cessera peu à peu de composer, se consacrant à la pédagogie, à la direction musicale et à la diffusion de l’oeuvre de sa soeur Lili (1893-1918). Elle deviendra l’un des plus célèbres professeurs de composition du XXème siècle, comptant parmi ses élèves plusieurs générations de compositeurs américains.

Florence Launey