Chants magiques  

Federico Mompou
Chants magiques

Laurent Martin, piano


VOL IC 212

Prix d'un CD : 8.90 €


Ecouter un échantillon de toutes les pistes :

Piste, Titre Ecouter Caddie
01. L’Ermitage (3:14) 0.59
 
Chants magiques
02. Energic (1:49) 0.59
03. Obscur (2:21) 0.59
04. Profond - lent (2:12) 0.59
05. Misterioso (2:07) 0.59
06. Calma (2:13) 0.59
07. La fontaine et la cloche (3:54) 0.59
08. Chanson et danse N°6 (3:43) 0.59
 
Fêtes lointaines
09. Calme (1:54) 0.59
10. Vif (1:19) 0.59
11. Rythmé (1:47) 0.59
12. Vif (1:43) 0.59
13. Lentement (2:21) 0.59
14. Vif (0:51) 0.59
15. Prélude N°9 (2:06) 0.59
 
Charmes
16. Pour endormir la soffrance (1:40) 0.59
17. Pour pénétrer les âmes (1:43) 0.59
18. Pour inspirer l'amour (2:16) 0.59
19. Pour les guérisons (1:48) 0.59
20. Pour évoquer l'image du passé (1:27) 0.59
21. Pour appeler la joie (1:16) 0.59
 
Scènes d'enfants
22. Cris dans la rue (1:23) 0.59
23. Jeux sur la plage (1:50) 0.59
24. Jeu (1:23) 0.59
25. Jeu (1:57) 0.59
26. Jeunes filles au jardin (3:11) 0.59
27. Gracioso (2:43) 0.59
28. Secreto (3:33) 0.59

Temps Total 57:16

Federico Mompou. L’Ermitage (1914-17) est emblématique d’une personalité contemplative créatrice d’ambiances réellement “inouïes” à travers une écriture visant à la simplicité extrême.

Les Cants Magics (1917-19), associent l’énergie au mystère dans un questionnement incantatoire. ( Energic ) Plus tardive, (1942) La fontaine et la cloche crée la poésie par une sensibilité dépouillée.

Extraite des 14 Chansons et danses (1918 - 62) la n° 6 ne renie pas son ascendance catalane.

Les Fêtes lointaines, hieratiques, ou à base de pulsations primitives, dévoilent un Mompou hautain ou joyeux (1920). Le Prélude n°9 est un langoureux hommage à Chopin, qu’il vénérait.

Quant aux Charmes de 1920, ce sont de véritables thérapies pour nos sentiments blessés.

Les Scènes d’enfants (1919) ont fait le tour du monde avec les célèbres Jeunes filles au jardin. ( Jeunes filles au jardin ) Les deux dernières pièces, extraites des Impressions intimes (1911-14), concluent avec Secreto, quintessence du monde intime de Mompou qui a su, avec des moyens minimalistes, exprimer les émotions complexes et éternelles de la “musique du silence”.