<Lydia Domancich

Lydia Domancich

piano



Cliquer sur les images

Dès sa formation au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Lydia Domancich s’intéresse à la musique contemporaine, à l’improvisation, au jazz et aux musiques aléatoires.

Rencontres avec des peintres, des écrivains, des compositeurs, des metteurs en scène : Jerry Kolàr, Tom Phillips, Michel Butor, Henry Pousseur, Jean-Yves Bosseur, Bernard Lubat, Jean-Louis Barrault... l’amènent à participer à de nombreux concerts-spectacles, notamment au sein du groupe Intervalles.

Ses premières créations pour la danse lui sont commandées par Jean Pomarès avec qui elle travaillera pendant plus de dix ans.

Elle compose aussi pour d’autres chorégraphes comme Dominique Bagouet, Marie-Christine Gheorgiù... pour le théâtre et pour l’image avec Laurent Chevallier, Jacques Guedj, Jean-Loup de Sauverzac, Scott Mac Clay, la Cité des Sciences… ou encore pour un orchestre de trente jeunes, commande de Gaston Tavel pour les Concerts de l’Imaginaire.

Elle participe à des rencontres autour de la poésie en liant l’improvisation à des textes : poésies de femmes iraniennes, "Une saison en enfer" de Rimbaud, Robert Desnos, Sabine Sicaud, Romain Gary, Henri Michaux...

Dernière création, "Un chant à soi" autour des compositrices et auteures du XXè siècle.

En concert elle a joué au côté de : Christian Vander, Silvia Malagugini, Abed Azrié ...

Elle signe son premier album en 1990, date de sa rencontre avec le percussionniste Pierre Marcault, et retrouve la richesse rythmique qu’elle avait connue lors de séjours en Afrique.

Elle fonde en 1999 avec Pierre Marcault et la chanteuse Aïssata Kouyaté le trio “Andouma”

Elle a enregistré 6 albums chez Gimini Music (Au delà des limites, Mémoires, Chambre 13, Regard, Andouma, Fantasia).