<Marco Diaz Tamayo

Marco Diaz Tamayo

guitare



Cliquer sur les images

Marco Diaz Tamayo est né à La Havane, Cuba, en 1973, il commence ses études à l'âge de trois ans avec son père. A six ans, il entre à la Maison de la Culture Municipale de La Havane. Il crée un duo de guitares avec son frère. L'année suivante ils se présentent au Concours National de la Radio et Télévision où ils obtiennent le Premier Prix. Entre 1979 et 1984, ils donnent plusieurs concerts à travers le pays et participent à différents festivals nationaux. Ils jouent également en Bulgarie et en Allemagne. Le jeune guitariste poursuit ses études à l'École Nationale de Musique de La Havane avec le Maître Antonio Alberto Rodriguez qui le présente très rapidement comme soliste en concert. Dans la suite, à l'Université de la Musique, il travaille avec Victor Pellegrini ainsi qu'avec les Maîtres Léo Brouwer, Alvaro Pieri et David Russel.

En 1995, il intègre en Autriche l'université de Musique de Salzbourg, le Mozarteum, dans la classe du fameux Maître Eliot Fisk, et en 1997 à Munich en Allemagne dans la classe de Joaquim Clerch. II obtient son diplôme au Mozarteum en 2000 avec mention. Pour parfaire sa formation, il travaille également avec Antoni Spiri et Kenneth Gilbert, Jürgen Hübscher (luth) et Reiner Schmidt (du Hagen Quartet).

Marco Tamayo est premier prix de divers concours internationaux de guitare, dont le International Guitar Competition Michele Pittaluga Alessandria (Italie) et le International Guitar Competition Paco Santiago Marin/Andrés Segovia, Granada (Espagne). Il donne des récitals dans de nombreux festivals de musique et de guitare dans beaucoup de pays européens. Parmi ses concerts en France se distingue un concert en soliste dans la salle Chopin-Pleyel à Paris en 1999. Il joue avec l'Orchestre Philharmonique de La Havane sous la baguette de Léo Brouwer, en Finlande avec la Philharmonie de Tampere et à St. Johann in Pongau en Autriche avec la Sinfonietta de St. Johann, ainsi qu'avec l'Orchestre Philharmonique de Torino sous la direction de Paolo Ferrara. En 2000 il joue le Concierto de Aranjuez avec la Camerata de St. Petersbourg sous la direction de Damian lorio et se produit lors une tournée de dix concerts en Italie du nord. Le quotidien italien La Stampa, l'appelle "roi de la guitare".